Vendredi 13


Pourquoi, ce jour est-il tant redouté ou apprécié ?
 
Le mythe est très ancien, bien des croyances en ce qui le concerne perdurent depuis la nuit des temps. Légende ou réalité, nous avons tous envie de tirer la quintessence de ses bienfaits et de conjurer le mauvais sort.  Les vendredis 13 sont rares dans le calendrier grégorien, seulement un ou deux au plus chaque année. Affabulation ou pas, le mystère subsiste et les convictions de chacun y sont vraisemblablement pour quelque chose. Appréhension ou espérance de mannes financières ou de satisfactions en tous genres, est-il possible que cette date soit porte-bonheur ou porte-malheur ?  En tout cas, elle intrigue. Les superstitieux y voient un signe du destin tandis que les cartésiens ne comprennent pas cette crainte ou cet engouement.
 
Chacun s’efforce comme il le peut de conjurer le sort et d’attirer la chance par quelques grains de sel dispersés de-ci de-là, d’un trèfle à 4 feuilles placé dans le portefeuille ou d’un fer à cheval que l’on dépoussière et que l’on caresse. Si la simple évocation de cette journée est un cauchemar pour certains, c’est un jour béni des dieux pour d’autres.
 
Lorsque quelque chose de déplaisant se produit un vendredi 13,  on a tendance à l’associer à la malchance à chaque fois qu’il se représente. Dans certaines cultures, le treizième jour est considéré comme néfaste. Ce qui y est attaché est aussi d’origine biblique, car d’après le Nouveau Testament, dans le groupe de 13 que formait Jésus et ses douze apôtres, l’un d’eux l’aurait trahi un vendredi 13. Autres exemples d’événements tragiques survenus en ce jour particulier : Philippe Le Bel fit arrêter les membres de l’ordre du Temple en 1307. Autrefois, chez les chrétiens des massacres étaient perpétrés. Plus proche de nous, en 2012, le Costa Concordia fait naufrage et de nombreuses victimes sont malheureusement à déplorer. En 2015, une série d’attentats à Paris fait 130 morts et 413 blessés…  
 
De nos jours, on lui prête une influence plutôt positive, mais nous ne savons pas d’où vient ce revirement de situation. Aujourd’hui, il est surtout exploité par les sociétés de jeux qui enregistrent un taux de participation bien supérieur à la normale, d’où des cagnottes  battant d’importants records pour inciter les parieurs à miser toujours plus.
 
En numérologie, la valeur du 13 est équivalente à 4 (1 + 3) puisqu’il s’agit de réduire ce nombre à un seul chiffre compris entre 1 et 9. Le « 4 » symbolisant l’ébauche d’une transformation de vie qui peut intervenir grâce à une décision prise à ce moment-là. Négativement, on peut ressentir des freins à nos entreprises et s’enfermer dans la morosité. Tout dépend également dans quelle année et mois personnels nous nous trouvons pour que cela devienne favorable à un gain.
 
Si vous voulez jouer un vendredi 13 en 2018, il est opportun d’y joindre les chiffres de l’année universelle : 2 - 11. On  peut y associer également ses extensions 20 - 29… ainsi que celui du mois universel, pour avril, le 6, on y joint si on le désire ses dérivés : 15 - 24... Les chiffres personnels relatifs au nombre d’expression (nom et prénom) et du chemin de vie (date de naissance) sont intéressants et rémunérateurs lorsqu’on les joue assidûment. Les dates de naissance étant davantage jouées pour l’affection que l’on porte à ses proches, mais elles ne donnent pas très souvent des résultats probants.
 
Si vous estimez que ce jour vous est bénéfique, profitez-en pour aller à un rendez-vous galant, demander une augmentation ou un prêt, vous présenter pour un emploi, remplir un bulletin de la Française des jeux, parier au PMU, miser au casino…
 
En conclusion, nul ne peut affirmer que le vendredi 13 soit bon ou néfaste, seule l’expérience heureuse ou malheureuse confirmera son éventuelle influence.